Les Voix: Livre

LES VOIX – Recueil de nouvelles – Editions d'en bas

Des silhouettes, couleurs, fragments et fragrances de vastes mondes et de nombreuses histoires apparaissent dans mes chansons et dans mes performances. J'ai choisi d'offrir plus d'espace à ces univers en écrivant une série de nouvelles réunies dans LES VOIX.

Editions d'en bas (Lausanne)

Imaginer... transgresser les lignes de vie, les lignes de temps, remonter le cours des histoires « terminées », en visiter chaque affluent. Dire l'invisible, écrire l'inconcevable, oser tous les possibles, transformer le passé, retrouver la magie au présent.

LES VOIX sont les murmures de toutes ces réalités, fils tendus au travers d'univers méconnus habités de bruissements, de chants, de soupirs, de mélodies, de symphonies...

Un livre, un album... En écrivant les nouvelles LES VOIX, entre 2014 et 2017, il m'est arrivé d'avoir très intensément à l'esprit une de mes chansons déjà existante m'imposant de poser ma plume pour la jouer et la chanter. D'autres fois, de nouvelles mélodies se glissaient entre les lignes, exigeant d'être harmonisées et assorties de mots différents de ceux de la nouvelle en cours d'écriture. D'autres fois encore, de nouvelles chansons ont demandé à naître après que les nouvelles les inspirant soit terminées.

Les nouvelles et les musiques mènent leurs existences propres, indépendantes les unes des autres. Pourtant, dans leurs racines entremêlées se révèlent leurs couleurs et leur véritable ampleur.

Ensemble, elles créent des ponts vers ces espaces depuis lesquels on peut les vivre toutes entières.

Rencontres

"Je repensais à toutes ces années passées à chercher mon son, toutes ces années où l'évidence était si proche, invisible pour moi qui ne pouvais alors concevoir ce que signifiait laisser sa place à un instrument. Depuis, j'ai appris à voir au-delà des remparts que dressent nos habitudes."

Le papillon

"Au coeur des graines qui germent dans le sol, s'ouvrent dans le plus grand secret, goûtent la terre à l'abris des regards et de la lumière, à l'heure où la fragile et minuscule première pousse verte transperce la surface dure, la détermination est inébranlable. Pousser, pousser sans cesse, craqueler, contourner, céder un instant, s'enrouler s'il le faut, mais pousser."

Retrouvailles

"Benjamin, nous ne sommes pas morts, ni toi, ni moi. Je ne te parle pas seulement des êtres immortels que nous sommes au-delà de nos identités. Je te parle également de nos corps. Tu es bien vivant, je le suis aussi."